Quelle mutuelle avoir quand on est au chomage ?


Assurance santé pour chomeur

Etre au chômage rime avec restriction budgétaire, alors certains postes du budget doivent être revus à la baisse. Souvent, il faut faire des sacrifices pour boucler ses fins de mois, mais il reste des choses indispensables, comme avoir une mutuelle, même lorsque l’on est au chômage et que l’on a pas de gros moyens. Les comparateurs de mutuelles sont alors une bonne aide à la recherche du meilleur rapport qualité/prix, et certaines aides sont possibles pour rester bien couvert en cas de maladie.

Les aides à la mutuelle pour les revenus modestes

La couverture maladie universelle complémentaire, ou CMUC

Il s’agit d’une protection complémentaire santé complètement gratuite et qui est renouvelable. Le bénéficiaire de la CMUC est dispensé de l’avance de tous les frais de consultation, d’une prise en charge du ticket modérateur et des dépassements de tarifs. Cette aide est toutefois soumise à conditions de revenus et de situation, il faut donc en faire la demande auprès de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie. Cette dernière étudie le dossier de l’assuré selon des critères bien stricts, et fait part de sa décision rapidement.

Si vous pouvez bénéficier de la CMUC, vous n’avez pas besoin de souscrire à une mutuelle personnelle, ce qui garantit une économie intéressante lorsque l’on est au chômage. Pour connaître les revenus à ne pas dépasser et savoir si vous pouvez prétendre à la CMUC, rendez-vous sur le site Ameli, l’assurance maladie en ligne où vous trouverez tous les éléments nécessaires à la constitution d’un dossier.

L’aide à l’acquisition d’une complémentaire, l'ACS

Son attribution repose sur le même principe que la CMUC, à une différence près : les plafonds de revenus pris en considération pour son attribution sont plus importants de 35% que ceux de la CMUC, elle s’adresse donc aux personnes aux revenus trop importants pour la CMUC.

Là encore, la situation et les revenus de l’assuré sont pris en compte pour l’étude du dossier, et si l’ACS vous est attribuée, vous recevrez une aide annuelle au paiement de votre mutuelle. Vous devrez toutefois souscrire à une offre de mutuelle inscrite sur une liste publiée par arrêté. Vous ne pourrez donc pas choisir n’importe quelle mutuelle, mais les offres de cette liste ont été étudiées pour vous apporter le meilleur rapport qualité/prix pour votre mutuelle. L’ACS, selon la composition de votre foyer, peut vous permettre de payer la totalité de votre mutuelle, et à défaut, au moins une grande partie.

Comment choisir sa mutuelle lorsque l’on ne bénéficie d’aucune aide ?

Si être au chômage rime avec restriction budgétaire, cela ne rime pas forcement avec précarité, et de nombreuses personnes sont exclues du systèmes de la CMUC ou de l’ACS car malgré leur situation, leurs revenus sont trop élevés.

Dans ce cas, il faut s’armer de courage, et faire de nombreuses demandes de devis pour pouvoir comparer les offres. Vous pouvez vous rapprocher des mutuelles en ligne, qui proposent souvent des tarifs intéressants, mais ne négligez pas pour autant les compagnies locales qui ont pignon sur rue : face à la concurrence, certaines peuvent proposer des contrats très intéressants, alors n’hésitez pas à rencontrer les agences locales de votre région.

Une fois vos devis en main, il restera à bien comparer les garanties proposées, le montant des remboursements, les forfaits accordés pour certains actes mal remboursés par le régime général (par exemple les cures thermales, ou les aides à l’arrêt du tabac), et bien sur les tarifs. Enfin, si vos revenus ne vous permettent qu’une mutuelle de base, retenez celle qui semble convenir le mieux à vos besoins.

2156 vues
Retour